Valérie AGHA

 

CHRONIQUES DE VIES ORDINAIRES

Valérie est assistante sociale. Pourquoi a-t-elle choisi ce métier ? Comme pas mal de ses collègues, elle ne le sait pas vraiment. Les assistantes sociales, ça ne "communique" pas. Quant aux médias, lorsqu’ils s’emparent du sujet, c’est généralement pour en dresser un tableau négatif. Valérie a recherché des témoignages de collègues.

Des blogs, des livres, des films... Elle n’en a pas trouvé. Elle a donc pris elle-même la plume, d’abord sur internet, puis dans ce livre. Pour expliquer. Pour raconter. Pour témoigner de son quotidien, de ces gens qu’elle côtoie, écoute et réussit parfois à aider. Vous ne sortirez pas indemne de sa galerie de portraits, de cette France qui souffre et crève souvent très loin des caméras, dans le silence et l’oubli.


Tout n’est pas noir dans ce livre, et Valérie réussit à esquisser de nombreux traits d’espoir, en croquant ses « usagers » avec tendresse et humour. S’en dégage l’instantané d’un milieu, d’un univers, d’une époque…